Chroniques

Opéra Comique, Paris
 -  12 octobre 2018

Un demi-siècle après les premiers pas – et fracas – de ceux qu’avec un soupçon de condescendance à leurs débuts l'on appela « baroqueux », la quête de l'authentique se dirige désormais vers de...

voir
 
Théâtre des Champs-Élysées, Paris
 -  9 octobre 2018

Dérogeant à la coutume qui consiste à mâtiner les compositeurs au sein d’une seule soirée, les Wiener Philharmoniker se produisent aujourd’hui avenue Montaigne dans un programme entièrement consacré à Prokofiev. Balayées les questions de...

voir
 
Festival d’automne à Paris / Espace Cardin (Théâtre de la ville)
 -  8 octobre 2018

Dans la lignée des grands portraits de compositeurs qu’il présente depuis de nombreuses années, le Festival d’automne à Paris investit cette fois (avec le soutien de l’Ernst von Siemens Musikstiftung et du Centre culturel...

voir
 
Auditorium / Maison de Radio France, Paris
 -  7 octobre 2018

Un peu plus d’un an après l’impressionnant défi qu’il s’était fixé au Théâtre des Bouffes du nord de jouer en un soir les six quatuors à cordes de Béla Bartók – aussi soudainement qu’inexplicablement ostracisée (du...

voir
 
Théâtre des Champs-Élysées, Paris
 -  6 octobre 2018

Sans vivacité excessive, les musiciens du Kammerorchester Basel ouvrent cette version de concert de l’unique opéra de Beethoven. Sous la leste battue de Giovanni Antonini – après une intégrale des symphonies de l’Allemand, à la tête de...

voir
 

l'objet sonore

1 CD Printemps des Arts de Monte-Carlo (2018)
- PRI 023
CD

Donner une image durable du concert, événement par nature éphémère, voilà le souhait de Marc Monnet, directeur artistique du festival Printemps des Arts de Monte-Carlo, en créant une collection de CD. Aujourd’hui, celle-ci fait la part...

voir
 
1 SACD Ars Produktion (2017)
- ARS 38 245
CD

La pianiste luxembourgeoise Sabine Weyer propose une compilation de transcriptions de pièces de Johann Sebastian Bach par Busoni, Siloti et Saint-Saëns. Le titre de son album,Bach to the future, est une allusion assumée au fameux film étasunien...

voir
 
1 CD Signum Records (2015)
- SIGCD 416
CD

Élève du Royal College of Music, à Londres, où elle est née en 1986, Tamsin Waley-Cohen étudie avec Itzhak Rashkovsky, remporte de nombreux prix, et commence à enregistrer des disques qui témoignent de son attachement aux XXe et XXIe siècles. Ce furent d...

voir
 
2 CD L’empreinte digitale (2018)
- ED 13250
CD

En octobre 2013, la contrebassiste et compositrice Joëlle Léandre (né en 1951) – également peintre – confiait au musicologue Guillaume Kosmicki : « vivre, c’est choisir. Mon monde sonore, je le choisis petit à petit...

voir
 

1 CD Printemps des Arts de Monte-Carlo PRI 025

Inspirés par les douze signes du Zodiaque, voici les deux volumes de Makrokosmos, chef-d’œuvre pour piano amplifié signé George Crumb (né en 1929)....

en echo

Debussy à la plage
Debussy à la plage, une enquête sur les vacances des Debussy, en 1911

Le 1er août 1911, Claude Debussy s'installe avec sa famille sur une plage normande. Pendant son séjour d’un mois à Houlgate, il n'écrira pas une note de musique mais se fondra dans la foule et subira le monde trivial des casinos et des hôtels de luxe, des bains de mer et des fêtes enfantines. À l'occasion du centième anniversaire de sa disparition, Debussy à la plage mène l'enquête sur cet épisode mal connu du créateur de Jeux, à travers des dizaines de photographies souvent intimes, conservées dans des albums de famille, que complètent celles de qui a croisé sa route, comme Jacques-Henri Lartigue, ainsi que des reproductions de cartes postales. Paru en marge d’une exposition éponyme se tenant au Domaine national de Saint-Germain-en-Laye jusqu’au 15 décembre, ce livre contient également un CD d’arrangements historiques – réalisés ou dirigés par le musicien. (Rémy Campos, Debussy à la place, Gallimard – 224 pages) en savoir plus

 

 

 

Edito

octobre 2018

On a reproché à la musique contemporaine de manquer d’émotion. Cela dépend de ce qu’on entend par émotion. Une certaine idée de la musique, développée à partir d’un impérialisme culturel européen soumis à l’emprise de la tonalité classico-romantique, veut que seules les œuvres romantiques et postromantiques aient de l’émotion. Cela, naturellement, n’est pas juste du tout… C’est seulement un langage émotionnel qui bénéficie chez nous d’un contexte tel que chacun est touché. 

Klaus Huber
(Au cœur de la création musicale
– La Bibliothèque des Arts, 2018)

dossier

à la rencontre de Zad Moultaka
Dans la grande salle de l’Arsenal de Metz, le 7 avril, l’Orchestre national de Lorraine, confié à la baguette de Julien Leroy, créera Noujoum, nouvelle œuvre de Zad Moultaka [photo Jean-Baptiste Millot]. Pluriel de nejmé, qui en arabe veut dire étoile, les sept épisodes de cette pièce ouvriront l’écoute vers un ciel imaginé. À l’occasion de la première de ses Exercices de lumières par les ensembles Mezwej et Concerto Soave, nous rencontrions le compositeur franco-libanais qui évoquait sa résidence multifacettes à Metz, ainsi que ŠamaŠ, la grande installation qu’il prépare pour la Biennale de Venise (Pavillon du Liban)…
voir
 

Partenariat

Ce programme marque l’histoire d’une rare rencontre artistique : celle d’un officier russe, également compositeur et membre du Groupe des Cinq admiré de Franz Liszt, et d’un écrivain français, académicien, aussi prolifique que sulfureux. C’est le croisement en plein XIXe siècle de la musique de César Cui (1835-1918) et des vers de Jean Richepin (1849-1926), c’est la naissance d’un improbable corpus de mélodies (Opus 44, 1890), une forme hybride et inédite entre chansons, romances et pièces lyriques. Un programme servi par le soprano Céline Laly  et le pianiste Emmanuel Christien (1 CD EnPhases 005)

Anaclase

Régulièrement l’équipe décerne une Anaclase! aux sorties d’albums qui ont attiré son attention.